CAMÉLEON SONIQUE

 
Milos Asian est un artiste franco-péruvien aux multiples facettes.

Pour Milos, tout n’est qu’échange. La musique se porte et se transporte ; au gré des ondes, du vent, des voix, des gestes, des émotions, au gré des rencontres et du temps qui passe. La musique s’extravertie. Elle s’imprime. Elle s’exprime. La musique vole. La musique doit voler. Il ne peut en être autrement.

En force tranquille, le temps fait son œuvre. Milos est un artiste complet très ancré dans la vie culturelle Bordelaise. Pilier de nombreux événements il se reproduis sur scène sous diverses formations pérennes avec des membres de groupes tels que : Cocktail Bananas, Adamée, Wackids, Télégram, Elliot and The Ritournelles, Oyster’s Dissident Brass Band, Jessica Bachke, In Bear Suits…

Influences : Bill Callahan, Sufjan Stevens, Slint, Adrian Orange, Beirut, Counting Crows, Jeff Buckley, Iro and Wine,…

Personnage incontournable de la scène bordelaise depuis près de 20 ans ! Programmateur, producteur, dénicheur de talents, artiste, il met sa passion et sa personnalité au service d’une musique racée, sans complexe sentant bon le voyage et les remous. – La Petite Populaire

Milos est un musicien multi-styles aimant tout et sans cachant pas. Il est, et restera un artiste non catégorisé, non conformiste.- AllStyle Editions 

Nourri au biberon des musiques du monde entier, Milos a toujours été un artiste à part, en perpétuelle capable de se réinventer et de papillonner entre les styles, en équilibre toujours instable… Ainsi Milos Unplugged, son projet « solo » (avec beaucoup de guillemets) n’a jamais été un one-man band traditionnel, tant, dans sa volonté de faire sauter les frontières, le garçon n’a jamais hésité à s’entourer d’autres artistes aussi attirés que lui par l’exploration musicale sans filet – Jonathan Hénault

BIOGRAPHIE

Son bar-concert désormais culte El Inca avait livré aux Sharitah Manush leur premier 4 titres en 2007. C’est en 2008 qu’on a failli perdre sa trace quant à la fermeture du lieu devenu mythique, Milos laissait dans son sillage une bonne poignée de nostalgiques pour qui la petite scène avait alternativement permis de jouer, et de faire des découvertes. Moins exposé depuis, et d’un naturel délicat, Milos n’a pour autant pas disparu derrière  le comptoir de l’Apollo. Il a monté et offert aux artistes souhaitant en profiter le Kitchen Studio, un studio d’enregistrement au tarif ajustable à toutes les bourses; estampillé d’un Nano Label Alternatif d’affinité ses coups de coeur au fil du Blog www.lacassette.org, puis les a rassemblés dans une compile intitulée « Spring is here Vol.1 » diffusée par lui-même, le tout par simple conviction. En 2012, Milos Unplugged sortait son 3e album dans une confidentialité surprenante contrastant avec la notoriété installée du groupe et le réseau d’artistes qui l’entoure. A l’image d’une sobre et discrète irradiation que tu sais pourtant puissamment ancrée dans les cellules d’un corps humain, Milos, a fait son chemin dans dans les consciences des « électro popeux folkeux » du tout Bordeaux. Seulement heureusement pour nous tous, pour Milos, tout n’est qu’échange. La musique se porte et se transporte ; au gré des ondes, du vent, des voix, des gestes, des émotions, au gré des rencontres et du temps qui passe. La musique s’extravertie. Elle s’imprime. Elle s’exprime. La musique vole. La musique doit voler. Il ne peut en être autrement. En force tranquille, le temps fait son oeuvre. 22 ans ont passé : Milos est devenu plus qu’un acteur majeur de la vie culturelle bordelaise, une de ses constantes.

ILS ONT DIT

Un Folk humaniste influencé par les musiques orientales, africaines, sud-américaines, mais aussi par Chris Coen et Little Wings – Longueurs d’ondes

Caméléon sonique, blotti près d’une guitare boisée où au coeur de cordes soyeuses partez en voyage
avec Milos à la découverte de son Univers musical chatoyant – Glob Audio Mastering

Awakening délivre des messages universels sans faire de prosélytisme . Ce freinage contre l’illusion et la stérilité de la pensée humaine excelle dans la simplicité des mots. La révélation d’une sincérité absolue. Ce paysage kaléidoscopique se visite avec les oreilles. Nous écoutons le monde comme une gigantesque composition musicale – Marie Corbal Aka Hear No Evil

On ressent aussi l’amour des grands espaces, tel que Beirut ou Calexico le transmettent – Pop news

On utilise si souvent le mot « world music » à si mauvais escient, alors que c’est avec Milos Unplugged qu’il prend tout son sens le plus profond. World comme une musique qui prend ses racines aux quatre coins de la planète, entre indie rock désertique, rythmes de l’Afrique sauvage et réminiscences folk sud-américaines – 33 Tours

Au service d’une anti-folk orchestrée, colorée, un brin américanisée avec pour références tutélaires Smog, Sufjan Stevens et plus généralement toute la nouvelle scène folk américaine – Indietronica

La voix de Milos, souvent de tête et haut perchée, peut évoquer Adam Duritz (Counting Crows) lorsqu’elle se pose ou encore, par éclairs, Jeff Buckley dans les respirations apaisées… On pense en particulier au séminal 1er LP de Palace Brothers pour la dynamique rêche et les choeurs braillés…. La production rêche est magnifique de justesse : le moindre claquement de caisse claire résonne d’une pertinence biblique – The Hypertextual

C’est là que tout à commencé… 

Dès petit mes parents me faisaient écouter de tout comme musique… enfin presque de tout : musiques sud-américaines, africaine, rock ‘n’ roll, chansons française… Louise ma maman dit que à l’arrière cuisine de leur restaurant je m’endormais avec la radio dans le berceau…
 Quelques années plus tard nous voyagions entre l’Amérique du Sud, l’Europe et le Moyen Orient… C’est ce qui a développé chez moi un petit faible pour la musique du monde et l’amour des langues.
 Vers mes 10 ans on me donne quelques cours de guitare classique m’apprend les bases, quelques accords et arpèges.  Un peu plus tard je commence à chanter sur un livret de LOS PANCHOS un groupe Mexicain que j’avais trouvé planqué dans un coffret de chansons mexicaines : Coucouroucou paloma !!!!

Arabic Drift

J’ai passé de mes 10 à ans à toute mon adolescence au Qatar, là bas j’ai fait la rencontre de Yann Larrieux & Jonathan Reig avec qui nous formions notre premier groupe : ESSEM
C’était entre du rock progressif et de la cold wave…
Des heures et des heures de répétitions à faire tourner en boucle, enfermés dans une cabine de 6m2 sous 45 degrés Celcius, je peux vous dire que je m’en rapelle chaudement : Un jour je vous ferais écouter sur l’Espace Membres.
Ensemble nous avons écouté en boucle les 70’s, fans de zappa, Pink Floyd, Tori Amos, Jeff Buckley, Nirvana, Bob Marley, The Cure, U2, Radiohead, Dead Can Dance… Tellement de belles rencontres, ami-e-s éternels qui resteront à jamais dans mon âme et résonnent dans mes chansons.

L’Inca

Un an et demi sur Bordeaux je lâche mes études et monte L’INCA avec ma famille, un restaurant Péruvien qui devient très vite le « place to be » : des concerts mythique où passent tous les groupes en devenir et posthumes, un vivier !
C’est là que j’ai commencé à faire connaitre les artistes de tous horizons. Alors que 7 jours sur 7, au moins 3 groupes par soir s’y produisent je sors mon premier Ep en l’an 2007 : « To Begin With » C’est ensuite que je forme Milos Unplugged et fais mes débuts avec le groupe Aléatoire. Avec Milos Unplugged Nous faisons la première partie de Swell, Amanda Palmer… Ensemble nous produisons deux albums : « The Mountain people of the desert » en 2008  et  « The Broken Arrow » en 2012 avant de splitter, j’avais besoin de faire un brake. Je vends mon bar l’INCA.

L’Eveil / Awakening 

Quatre ans plus tard, un soir je vais voir jouer un groupe d’amis : le groupe Cocktail Bananas, ils font un concert formidable. Me vient l »idée de leur proposer de m’accompagner pour mon prochain album, chose dite chose faite on ne se quitte plus depuis et avons produit 4 albums ensembles dont « Awakening » et un album résolument reggae « Où Est Hugo Berrouet? » Je m’entoure aussi d’autres amis musiciens autour de mon répertoire pour produire d’autres albums dont un « live à Rock et Chanson »

En parallèle je crée sur Bordeaux l’Association La Cassette et le studio d’enregistrement KITCHEN pour produire la scène indépendante de la région et mondiale. La suite à venir…